• Aujourd'hui envoi à mon éditeur chez Glénat de la version 3.0 du scénar de l'adaptation de Dragon en roman graphique.

    Je croise les doigts.

     

    TD


  • 68 planches, pour un hypothétique roman graphique de 72 pages.

    J'ai dû trancher : des personnages ont disparu, certaines péripéties aussi, mais globalement ça reste la même histoire.

    Le roman graphique (découpé en une dizaine de scènes) bénéficie d'une narration beaucoup plus linéaire que le roman (découpé en une trentaine de chapitres).

    Je me suis fixé certaines contraintes : pas plus de dix cases par page (une moyenne de six/sept), pas plus de treize bulles (une moyenne de dix, cartouches narratifs compris).

    Comme il m'est impossible de juger le résultat, je vais l'envoyer dans les jours qui viennent à quelques amis pour voir ce qu'ils en pensent.

     

    TD

     


  • Après avoir digéré Dragon, ou du moins avoir cru en cette digestion, me voilà de retour en Thaïlande (par l'esprit et non le corps).

    J'ai commencé deux polars noirs dans la même veine que Dragon

    - Pattaya (sur la ville du même nom)

    - Giri (autour de l'ombre de Khun Sa)

    Et j'adapte actuellement Dragon en BD (pour le moment sans dessinateur).

    Il fallait que je retourne en enfer ; son attrait reste plus fort que moi.


  • Fichier "définitif" posté aujourd'hui à Olivier Girard. 135 700 signes environ, 33 chapitres.

    Un longueur de novella, mais dans mon esprit, avec ses raccourcis, ses zones d'ombre, ses ellipses, le texte a clairement un statut de roman.

    C'est mon nouveau roman, ni plus ni moins.

    //

    Je quitte Dragon (avec un certain soulagement) pour d'autres dragons, écossais... mais aussi un projet de livre d'art autour des catacombes de Paris et, en scénario de roman graphique :une road-story pré-apocalyptique Rockland --> Yellowstone.

    TD


  • Le paquet de feuilles annotées par Olivier Girard est sur mon bureau depuis deux mois maintenant (j'ai pas noté la date, mais elle doit être dans mon agenda) ; il faudrait que je m'y remette, plusieurs personnes m'ont demandé de pouvoir lire le texte avant parution pour diverses raisons, divers projets possibles autour de cette histoire.

    En fait, je m'aperçois qu'y replonger est actuellement au-dessus de mes forces.

    Je suis passé à autre chose (je suis retourné en Ecosse, sur la piste d'autres dragons). Je bosse sur mes bédés. Je prépare une hypothétique troisième série (sans avoir d'illustrateur, pour le moment). J'amasse de la doc, je note des idées.

    Il faut finir Dragon, apporter les dernières corrections, bien évidemment ; mais plus tard (cet été ?), avec un recul sans doute bénéfique.

     

    TD





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique